NDARINFO.COM
REJETS POLLUANTS : le ministre de la Pêche freine l’usine chinoise de Keur Barka (vidéo)

L’usine chinoise de Keur Barka n’est pas en voie de rouvrir ses portes. Les multiples plaintes des populations impactées par ces actes de pollution sont arrivées à l’oreille de l’autorité centrale qui a décidé de prendre des mesures fortes. Alioune NDOYE, le ministre de la Pêche récemment installé indique que « des conditions ont été posées » à l’unité en déplorant « des dysfonctionnements subis par les riverains ». « Il les faut régler », a-t-il insisté en déplorant des revers « sur la protection de l’environnement ». « Personnellement, je vais demander une surveillance de l’activité de ces usines », a renchéri le ministre. « Nous avons plutôt un problème de rareté de la ressource que de surproduction », ajoute le maire de Dakar Plateau. « Nous sommes en train de chercher de nouvelles possibilités de pêche et de l’autre côté, on nous parle de surpêche », s’est interrogé le successeur d’Aminata Mbengue NDIAYE. Il balaie ainsi la justification du fonctionnement contesté de cette unité, faite par certains mareyeurs soucieux de préserver leurs intérêts.






 


Commentaires (3)
1. Sadio le 06/12/2019 17:05
merci monsieur le ministre
Au nom de tout les habitants des villages de gandiole affectés par l'' usine de farine de farine de poissons merci.
2. Abdou diop le 07/12/2019 11:32
Merci monsieur le ministre pour votre clairvoyance tes propos sont très clairs mais ndarinfo votre titre ne correspond pas à la réalité et les images que vous montrez derrière l''usine n''a rien avoir avec saint Louis sea production svp votre attitude
3. Ousmane Diallo le 07/12/2019 14:22
J'espere bien avec le ministre recemment elu, que le secteur de la peche sera bientot ameliorer et bien remis sur la bonne orbite. Bon courage et Dieu guide vos pas
Nouveau commentaire :



© 2011-2019 NDARINFO.COM