NDARINFO.COM
PODOR : Quelques éclairages sur la campagne rizicole 2019/2020

Depuis 2012 à nos jours, l’agriculture de façon générale et la riziculture de façon particulière connaissent des avancées significatives dans le département de Podor.

Ceci est d’autant plus avéré qu’avec l’avènement du PRACAS en 2014, programme agricole du Président Macky SALL, la mise en œuvre des différentes composantes (Aménagement Hydroagricole Agricole, Equipement agricole, désendettement des OP etc…) a permis d’améliorer sensiblement l’environnement de la Production.
C’est pourquoi la mise en valeur de l’année agricole est passée de 11 000 ha en 2012 à près de 13 003 ha en 2019 (SSC 2019 et Hiv 2019/2020) soit un taux de réalisation de 96% par rapport aux objectifs fixés (de 13 600 Ha) dans la Lettre de Mission 12 de la SAED.

L’année 2019, qui constitue la deuxième année d’exécution de la Lettre de Mission 12 de la SAED, a enregistré des résultats satisfaisants pour la riziculture au niveau du département de Podor.  La production obtenue est évaluée 84 519 Tonnes de paddy selon la technique des carrés de sondage de rendement applicable à l’ensemble de la vallée du Fleuve Sénégal.

Une analyse par saison de culture montre l’atteinte d’un niveau significatif de mise en valeur en Saison Sèche Chaude 2018 et 2019 qui confirme la tendance à la hausse des superficies cultivées en riz durant cette période (5758  Ha en 2015, 7350 Ha en 2016, 6854 Ha en 2017, 8416 Ha en 2018 et 8358 ha en 2019 soit un taux de réalisation de 111%).
Cette situation s’explique en partie par un fort engouement des producteurs, notamment dans les casiers, ainsi que les efforts faits par l’Etat du Sénégal dans le cadre des équipements agricoles et de la réhabilitation et l’extension des aménagements hydroagricoles.

En faisant une situation rétrospective avec des éléments d’analyse statistiques sur le cas des casiers de Ndioum (SP1 200.5 ha et SP2 298 ha, il faut rappeler qu’ils sont plus spécialisés en Saison Sèche Chaude depuis 2016 à nos jours et ne font qu’une seule campagne.

Du fait d’un impayé au niveau de la LBA, ces casiers travaillent depuis quelques années avec le CMS qui a consenti le crédit à hauteur de 110 000 000 FCFA ; Présentement, le taux de remboursement s’élève 80%.
Comme il est de coutume, le remboursement est fait en espèces ou en nature. La récolte des deux casiers a eu lieu en début aout compte tenu du glissement observé pour le démarrage de la SSC 2019 intervenu en Avril.
Ceci a fait coïncider la récolte avec l’installation des pluies même si les deux moissonneuses batteuses (SP1 ndioum et pour la FUGIAM) remises lors de la tournée le 02 Aout 2019 du Ministre de l’Economie et du Plan Amadou HOTT ont permis de récolter rapidement pour l’essentiel des superficies.

Néanmoins certaines parcelles récoltées manuellement ont vu une partie du paddy impacté par l’humidité (les producteurs n’ont pas eu le temps nécessaire au bon séchage).

Aujourd’hui les unions SP1 et SP2 disposent au niveau de leurs magasins respectivement 115 tonnes et 160 tonnes destinées au remboursement du crédit.

La SAED a procédé à la mise en relation avec des opérateurs privés (Vital, Wagués et frères, Abou Sylla rizier à ndioum) mais les négociations butent sur le prix (11500 FCFA pour les producteurs contre 11 000 FCFA) ou la qualité des grains.

Pour les rendements obtenus en SSC 2019, ils se situent pour SP1 à 5.13 tonnes/ha (minima 4.10 et maxima 6.10) et pour SP2 5.35 tonnes/ha (minima 4.1 et maxima 9.8)

Mais la qualité de l’engrais ne saurait expliquer le faible taux de décorticage qui tourne autour de 50% si l’on en croit quelques opérateurs ayant acheté et procédé à l’usinage.

Pour l’arrondissement de saldé et dans une moindre mesure cascas, il faut rappeler l’important Projet AIDEP (agriculture irriguée et développement économique des territoires de Podor) exécuté dans la zone et qui a permis de réhabiliter près de 3000 ha de Périmètre Irrigués Villageois .A titre d’exemple voici quelques périmètres exploités avec les résultats obtenus.

Le GIE Barobé PIV : avait exploité 22 ha de riz en SSC 2019 avec un rendement moyen de 8,95T/ha. Le GIE entretient de très bonnes relations avec la LBA pour avoir bénéficier de financement en SSC comme en hivernage. Pour cette présente campagne hivernage 2019/20 le GIE Barobé a soldé son endettement à 100% et se prépare pour la SSC riz 2020 sous financement LBA. Le village de Barobé dispose une superficie aménagée et exploitable de 70 ha réalisés par l’AIDEP.

Le GIE  de Ngarane : le GIE a exploité 31,45 ha de riz en SSC 2019 avec un rendement moyen de 7,78 T/ha.
Diaranguel : 16 ha ont été exploités en SSC 2019 avec un rendement moyen de 6,6 T/ha.

Wassétaké : le GIE avait exploité 24 ha au niveau de l’UAI 8 de la Cuvette Saldé-Wallah. La campagne a démarré au mois d’Avril 2019 et plusieurs parcelles ont été touchées par les dégâts d’oiseaux granivores en dehors de période garantie par l’assurance agricole (Fin Aout début septembres). Pour rappel, la date limite de couverture de l’assurance agricole est fixée au 16 août pour la culture riz de la SSC. Le rendement moyen après enquêtes était de 5T/ha ;
Saldé 2 et Feddé Fabadé Légnol n’avaient pas exploité en SSC à cause de non remboursement de leur crédit SSC 2018. Pour rappel Saldé dispose aussi d’un aménagement 20 ha réhabilité dans le cadre du projet AIDEP en dehors des 84 ha des UAI 8 et 9 du projet Saldé-WALLAH

Dans l’arrondissement de Saldé (secteur de l’Ile à Morphil) 85,5ha ont été exploités en SSC riz 2019 au niveau des UAI 3 et 4 avec un rendement moyen de 7,40T/ha par les villages de : Diongui, Sinthiou Diongui, Karawoyndou, Bibé et Boborel.

GIE Wallah : Pour l’année agricole 2019, le GIE a exploité 27 ha de maïs en SSF 2018/19, 14 ha de riz pour la campagne SSC 2019 avec un rendement moyen de 5,10 T/ha sous financement LBA avec un taux de remboursement de 100% à ce jour et 20 ha de riz exploités en Hivernage 2019/20 sous fonds propre. En plus du riz le GIE a exploité en hivernage du maïs sur 07ha.

Aujourd’hui le GIE se prépare pour l’exploitation de la SSC riz 2020 avec constitution de dossier de financement au niveau de la LBA. Le GIE n’a jamais raté de campagne depuis la réception du périmètre après réhabilitation du Projet AIDEP.

A la lumière de tout ce qui précède, la campagne de SSC 2019 et l’hivernage 2019/2020 se sont assez bien déroulées dans l’ensemble et les productions obtenues correspondent bien aux attentes des producteurs et du dispositif d’appui-conseil.

Cellule Communication SAED


 


Commentaires (1)
1. Abdoulaye Diallo le 15/02/2020 09:04
Félicitations à l'équipe dirigeante de la SAED. On sent une bonne amélioration sur les rendements et le taux de remboursement qui doivent se répercuter sur les différents compte de gestion des stations et des gmp.
Nouveau commentaire :



© 2011-2019 NDARINFO.COM