NDARINFO.COM

Les problèmes de délimitation des forêts classées évoqués à Saint-Louis

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall a fait part vendredi à Saint-Louis (nord), de l’existence de "réels problèmes" de la délimitation des forêts classées dans le pays, soulignant la nécessité de faire une évaluation et de prendre des dispositions allant dans le sens de l’intérêt des populations.

"Nous avons un problème dans les 186 forêts classées du Sénégal. Il existe de réels problèmes de délimitation des forêts classées, et il faut qu’on fasse le point pour évaluer les empiètements et prendre des dispositions qui ne vont pas à l’encontre des intérêts des populations", a-t-il notamment dit.

S’exprimant lors de la plantation symbolique d’arbres ombragés dans l’enceinte de la mosquée mouride du quartier HLM, de Saint-Louis, M. Sall a ajouté que "le Sénégal fait face à un problème de délimitation des forêts classées".
 
Le ministre de l’Environnement a souligné que la délimitation de certaines forêts classées date de "très longtemps", informant avoir été soumis d’un cas d’empiétement de forêts lors de sa visite à Ndioum et à Gamadji Saré, deux communes de la région de Saint-Louis.
 
Il a toutefois félicité la direction des eaux-et-forêts et observation des sols qui, dit-il "est en train de mener un travail de recensement et de délimitation et de pancartage des forêts classées".
 
D’ailleurs, a-t-il précisé, la commune de Rao (Saint-Louis) dispose d’un cadre de délimitation et de pancartage de sa forêt classée, encadré par le Projet de développement inclusif et durable de l’agribusiness (PDIDAS) qui accompagne son ministère dans le programme de reboisement national.
 
Le ministre a expliqué que la plantation symbolique d’arbres ombragés à l’intérieur de la grande mosquée mouride à Saint-Louis, s’inscrit dans le PSE- Vert "pour un reboisement durable et inclusif du territoire national".
 
Il s’est dit optimiste du déroulement de la campagne de reboisement national où les citoyens sont invités à planter des arbres au niveau de la devanture de leurs maisons, les places publiques et mêmes les axes routiers.
 
Ce programme vise à faire "un Sénégal vert, avec l’objectif de plantation de 20.000 plants avant la fin de l’hivernage", a-t-il fait savoir.
 
Abdou Karim Sall a indiqué que son département compte "impliquer tous les jeunes des ASC qui vont à la place des Navétanes, s’adonner à la plantation d’arbres pour que cette campagne de reboisement soit une réussite totale".
 
APS
 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :



© 2011-2019 NDARINFO.COM