NDARINFO.COM
Ce que proposait le professeur Mary Teuw NIANE, trois mois après l’ouverture de la brèche ...
Le 1er janvier 2004, le professeur Mary Teuw NIANE publiait une réflexion instituée « Langue de Barbarie : la brèche de l’espoir ». Dans cette note partagée avec le professeur Abdou SÈNE, l’ancien recteur de l’Université Gaston Berger invitait le gouvernement à « établir un modèle d’érosion-sédimentation adapté avant de prédire la stabilisation de l’embouchure artificielle » creusée dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 octobre 2003.

 Le texte faisait état des premières modifications écologiques négatives constatées après l’ouverture du canal de délestage.

Il s’agissait notamment d’un « fleuve devenu moins poissonneux », d’« eaux usées plus pestilentielles lors des marées basses », de « baisse sensible du niveau des puits à GANDIOL ». Mary Teuw NIANE plaidait pour la mise en place d’une équipe pluridisciplinaire autour de la question, évoquant la nécessité d’user de la prédiction des mathématiques et du passage à la simulation numérique. « Les recherches sur ces questions sont stratégiques et nécessitent une forte volonté politique », avait-il souligné.

>>> L'intégralité du document ...
 

NDARINFO.COM

 


Commentaires (1)
1. Jules Fall le 15/02/2020 21:39
Apercu géographique de l'évolution de la brèche (maintenant devenue la nouvelle embouchure) :

https://souley.maps.arcgis.com/apps/MapSeries/index.html?appid=03cde304a5bb4c3aba20dc04f839c194
Nouveau commentaire :



© 2011-2019 NDARINFO.COM