NDARINFO.COM
Arrêt des travaux de dragage de la brèche : les pêcheurs affichent leur déception (vidéo)

L'union régionale des pêcheurs artisanaux de Saint-Louis (URPAS) exprime sa consternation devant l’arrêt des travaux de la brèche de Saint-Louis lancés le 12 novembre 2020. « Après quelques jours de manœuvre, nous avons constaté que les travaux se sont subitement arrêtés. Depuis plus de 10 jours, rien ne bouge. Et là, en revenant à Saint-Louis, des pirogues ont rencontré les dragues sur le chemin du retour à Dakar. Cela a créé l’émoi et le désespoir à GUET-NDAR », déclare un des responsables de la pêche au cours d’une rencontre avec la presse. « Plus grave, révèlent les acteurs, aucune information n’a été donnée sur les motifs de cette suspension ». L’URPAS redoute une mise en scène pour « calmer » les pêcheurs et souhaite être édifié sur l’affaire « dans les meilleurs délais ». Elle renseigne par ailleurs qu’à la suite de chavirements récents de deux pirogues de Saint-Louis sur la dangereuse embouchure, plus de 100 millions FCFA de pertes matérielles ont été enregistrés.






 


Commentaires (4)
1. marc le 11/01/2021 08:12
il est très probable que la société de dragage n'ai pas été payé
2. Alassane Fall le 11/01/2021 22:12
Autre hypothèse: l'infaisabilité de ce dragage ! Les courants sont extrêmement forts, ils font se déplacer des millions de m3 de sable, qui bougent sans arrêt. Ce dragage va engloutir des milliards de FCFA pour RIEN. Les pêcheurs écoutent naïvement les promesses électoralistes des politiciens...
3. Xunxunöor le 12/01/2021 10:26
Je crois beaucoup plus à l'hypothèse de M. FALL, poste 2. Qui explique aussi l'impossibilité de construire un port sur cette côte.
4. Abdoulaye Mamessine BA le 16/01/2021 20:50
A cette période de l’année, les grosses vagues se déferlaient impitoyablement sur la digue de protection, emportaient des maisons, créaient de terribles inondations, semant ainsi l’émoi et le désespoir dans la ville. Aujourd'hui , la mer s’est considérablement retirée et les vagues se sont adoucies ; une preuve tangible que les bateaux des techniciens hollandais sont entrain de draguer en haute mer. Souhaitons leur plein succès.
Nouveau commentaire :



© 2011-2019 NDARINFO.COM