NDARINFO.COM
Acculée par la colère populaire, l’usine chinoise de Keur Barka se débat ... (vidéo)
L’usine chinoise, pollueuse de KEUR BARKA et des environs, sort de sa réserve étranglée par une contestation populaire. Sommée de quitter définitivement la zone, elle a convié dimanche la presse autour d’un point pour s’expliquer. « Nous ne sommes pas en fonctionnement depuis le mois de juillet. Nous ne savons pas d’où provient l’odeur nauséabonde dont parlent les populations environnantes », a déclaré Fatou DIOP, responsable administratif de SEA PRODUCTION. « Nous avons installé des filtres anti-odeur pour parer aux senteurs infectes que nous dégageons. Pour les rejets liquides, nous avons contacté un cabinet pour la mise en place d’un système de traitement de ces déchets », a-t-elle ajouté.

Des mareyeurs alliés des Chinois

Des pêcheurs et de vendeurs de poisson à Saint-Louis, soucieux de préserver leurs intérêts, soutiennent l’usine chinoise pollueuse de Keur Barka dans ses activités. Ces derniers lui vendent les résidus halieutiques qui, après un processus de transformation, produisent de la farine.

 « Avec la surpêche, si l’usine de poisson ferme ses portes, le poisson sera enterré », soutient Amadou FAYE, un des souteneurs des Chinois. « GREENPEACE fait juste du lobbying. Les vrais sont avec moi », a-t-il dit. Pour rappel, l'organisation internationale pour la défense de l'environnement avait initié une mobilisation sociale à KEUR BARKA à la quelle d'autres communautés du Sénégal agressées par des usines productrices de farine de poisson avaient pris part.

La population émousse ses armes ...

À KEUR BARKA, le collectif pour la défense des intérêts des populations est passé à la vitesse supérieure. Les jeunes s’opposent désormais au passage des camions fournisseurs de la matière malodorante. Leur revendication est claire : la fermeture définitive de l’unité de production.

NDARINFO.COM
 


Commentaires (10)
1. Beatrice Brun le 25/11/2019 09:30
Préservez votre santé !
Soutien total à la POPULATION, victime, à la Population qui subit,👹👹👹 mais qui ne veut plus subir ❗
2. Homme de le 25/11/2019 11:18
xana, l'usine n'a pas de chargé de communication ou de porte-parole, c'est lui qui doit porte la voix oficielle de l'entreprise. Je remarque souvent que des structures au Sénégal minimisent la communication. Elles ne disposent pas de cellule de communication dans leur service, en cette ère de la société de l'information et du digital.
3. Laye le 25/11/2019 13:42
La secretaire du chinoi et 2 cocxeurs de diamalaye. Car pas un seul de ses messieurs n a un camion frigo.
Pardon messieurs mais vous ne pouvez demander l''autorisation de polluer 5 village et
Un écosystème .
4. Sadio le 25/11/2019 14:38
Desolée mais pas un seul de ces figurants ne vit dans les villages environnant l'usine chinoise.donc ne vivent ce que vit ces populations.
5. Amina le 25/11/2019 16:07
l usine chinoise ne cause que des désagréments. Toutes les personnels qui ont intervenus dans cet article ne protègent que leurs intérêts. le mareyeur ne veut que vendre son poisson et la dame c est l interprète du chinois. ils sont nullement impactés
6. Dadashine le 25/11/2019 16:48
Les autorités doivent réagir car nous n allons plus accepter que des camion de poissons passe pour approvisionner l usine. Trop c est trop. La population lance un cri de cœur koumou lèn diaral diaral nagnou louko raw
7. Rigoberta le 25/11/2019 17:52
Lors de sa production on suffoque. Nous avons tous des problèmes de santé. Les marechers souffrent en voyant leur rendement baissé à cause des déchets toxiques déversés par l usine. Les heures de cours sont biaisées car l odeur est insupportable
8. Cinq vieillards le 25/11/2019 17:57
Le chinois utilise tous les moyens de corruption pour être en phase avec les villageois. Mais ces derniers ne veulent pas de l usine. SEA PRODUCTION DEGAGE DEGAGE DÉGAGE
9. Mme Fall le 25/11/2019 19:06
Les filtres ne vont rien résoudre et le chinois lui-même le sait nous voulons que les autorités ferment cette usine qui est une bombe à retardement. Celle de Mbour a explosé. De grâce intervenez avant que l irréparable ne se produise.
10. Job le 27/11/2019 21:54
Je suis dans le métier et j''habite guet ndar mais franchement c''est ces usines de farines de poissons dégage une odeur qui nous tue lentement sans pour autant scène rendre compte.toutes ces personnes qui défendent ces chinois sont obligés INTERÊT
Nouveau commentaire :



© 2011-2019 NDARINFO.COM